couv_lyrics

Lyrics

Auteur: .

vous avez pris place à bord
du train chabadabada
à destination de ouap doo ouap
actuellement deux mille milliards de
paroles de chanson circulent
dans vos casques et oreillettes

et les trois mille milliards de
paroles qui transitent dans
vos mémoires n’en parlons pas
en anglais on les nomme
lyrics pourquoi parce que
c’est un indomptable fleuve d’amour

ça fait plaisir
ça fait pleurer
ça fait tache d’huile
boule de neige et
pom pom pi doo

15,00€

En stock

Information Complémentaire

Poids 140 g
Dimensions 15 x 19 cm
Collection

Poésie

Date de parution

mai 2015

Nombre de pages

112

ISBN

978-2-915232-97-4

ean

9782915232974

Description du produit

Lyrics tourne autour de la « foule sentimentale » des gens qui transportent avec eux leurs bagages de chansons, rengaines, ritournelles, des airs connus qu’ils se sont appropriés et qui « courent encore dans les rues », à la fois partagés par un grand nombre et secrètement intériorisés.
Le livre s’articule autour de poèmes courts et d’une liste d’extraits de chansons. Réservoir de sons et d’images, ce livre dit que nous faisons partie de cette foule et il dit aussi que nous la contenons.

dessin de Michèle Antoine

dessin de Michèle Antoine

Les dessins de Michèle Antoine, extraits des agendas de l’artiste, sont présentés dans une première partie du livre. Une suite de portraits : personnes voyageant dans les transports en commun, assises dans des cafés, ils réfléchissent, lisent, écoutent quelque chose dans une oreillette. Cette partie du livre donne un ton. Saisis sur le vif, les figures de solitaires perdus dans leurs pensées, sont des recadrages, des fragments d’espaces communs et les fragments d’un journal particulier.

Dessiné et mis en pages par Léonard Mabille en collaboration avec Hervé Aracil, ce livre comme les autres titres de Pierre Mabille publiés aux éditions Le bleu du ciel, sont autant des projets graphiques que des projets d’écritures.

Artiste et poète, Pierre Mabille enseigne à l’école supérieure des beaux-arts de Nantes Métropole. Connu pour ses productions plastiques, dessins, peintures et collages (il est représenté par la galerie Jean Fournier à Paris), ses textes et poèmes accompagnent depuis toujours ses œuvres, Le bleu du ciel en publie depuis 1996.

C’est une curieuse mais divertissante digression sur la manière dont les chansons s’emparent des personnes. C’est d’une certaine manière la trace, parfois indélébile, qu’elles laissent, parfois avec rien qu’une phrase et même moins. L’énumération des bribes de chansonnettes est entrecoupée de réminiscences, qui ont elles aussi à faire avec la musique populaire. Souvenirs ou rêveries, évocations d’amours passés et de scènes peut-être imaginaires. Bien sûr, le texte repose sur un procédé, un peu à la manière de Jacques Prévert, mais peut-être avec un humour bien différent. Il y a des sentiments mêlés dans cette collection de vers plus ou moins connus, un peu de nostalgie, un peu de gaîté, et même une once d’ironie joyeuse. L’ensemble fonctionne à merveille, malgré le système que j’ai évoqué. Sans doute ces petits récits placés en apostilles fournissent-ils un élargissement considérable de ce procédé, l’enrichissent et lui donnent plus de densité. C’est une petite œuvre qui a plein de charme et qui associe l’image désormais lointaine des chanteurs de rues, du transistor et des chaînes haute fidélité modernes. C’est un hymne à cette poésie quotidienne, parfois superbe, parfois un peu ridicule, omniprésente et toujours présente.

CCP #32-1 / mai 2016 / par Gérard-Georges Lemaire