couv-tous les hommes ne sont pas plans

Tous les hommes ne sont pas plans

Deux écrivains, actifs dans les transferts entre art contemporain et littérature, considèrent le travail actuel de Michel Herreria avec des textes écrits en complicité.

10,00€

En stock

Information Complémentaire

Poids 95 g
Dimensions 14 x 19 cm
Collection

Poésie

Date de parution

mars 2012

Nombre de pages

48

ISBN

978-2-915232-78-3

ean

9782915232783

Nombre de tirages

5

Contenu

catalogue co-édité Galerie Eponyme, Galerie Marion Meyer, éditions Le Bleu du ciel

Description du produit

Deux écrivains, actifs dans les transferts entre art contemporain et littérature, considèrent le travail actuel de Michel Herreria avec des textes écrits en complicité.
Ils produisent une conjonction d’intérêts, introduisent la poursuite de ces tableaux d’anticipations, en leur mettant des paroles dans la bouche.
Nathalie Quintane, avec son humour catégorie critique et Jérôme Mauche, qui aime à soigner les représentations sociales et politiques.

Le travail de Michel Herreria prend le contre-pied de ses différentes définitions pour créer une œuvre sans barrières, sans tabous, sans hiérarchie des genres et des sujets.
Avec beaucoup d’humour, cet artiste est en rapport direct avec la société et ses maux. Il trace une construction de la pensée commune et personnelle par l’intermédiaire d’un personnage apparu sans préméditation. Commun à tous ses dessins et peintures, cet inconscient de l’artiste représente un protagoniste portraituré d’un seul trait, simple, inexpressif, sans attributs sexuels, avec une tête bien ronde et un long nez. Représentatif de l’humain, il est positionné et malmené dans des situations publiques et politiques, orchestrées par la pensée de l’artiste. L’esthétique de la pensée de Michel Herreria est celle d’un questionnement sur la vie. Posée sur le papier, sous la forme d’une ligne fixe ou animée, sa pensée est action. Par sa fonction plastique et théorique, la ligne confère une identité à son dessin. Déviant, hors cadre, son art transpire la vie et les faits sociaux.

Nathalie Quintane vit à Marseille. Elle fonde, avec Stéphane Bérard et Christophe Tarkos, RR, une revue parodiant les textes et les moeurs de la poésie contemporaine, distribuée essentiellement « en interne », aux principales figures de la poésie de l’époque. Elle publie dans d’autres revues de poésie (Action Poétique, Nioques, Doc(k)s, Java ou encore la Revue de littérature générale) et participe à de nombreuses lectures publiques, en France et à l’étranger.

Jérôme Mauche vit et travaille à Paris. Écrivain et poète, il dirige la collection « Les Grands Soirs » aux éditions des Petits Matins. Enseignant à l’École nationale des Beaux-arts de Lyon, il est également critique d’art (Synesthesie.com), co-commissaire d’expositions d’art moderne historique (dans plusieurs musées en France), organisateur de Plate-forme cycle de rencontres à la Fondation d’Entreprise Ricard.