Overdose

Overdose

Auteur: .

suivi de , Le Dit des lacs, Le Gato noir

Les quatre livres d’Hubert Lucot rassemblés dans ce volume sont épuisés, voire introuvables.
Ils témoignent d’une période où l’écriture expérimentale télescopait l’histoire intellectuelle d’une époque, ici les années 70.

10,00€

En stock

Information Complémentaire

Poids 125 g
Dimensions 14 x 21.5 cm
Collection

Poésie

Date de parution

septembre 2011

Nombre de pages

64

ISBN

978-2-915232-74-5

ean

9782915232745

Description du produit

Publiés à très peu d’exemplaires (Overdose le fut seulement à 9 ; Le Dit des lacs à 30), ces livres de recherches concentrent énergie et prise de risque. La vitesse est une de leurs vertus premières. L’énergie verbale est la chose la plus importante chez l’auteur à cette époque, qu’il unit à une inspiration proche d’une forme d’automatisme (la spontanéité comme moteur caché). Son écriture est ensuite retravaillée fortement pour donner, dans ces années, des livres jugés « illisibles ».
En plus du travail du temps, formule qui deviendra un des titres d’Hubert Lucot, il y a aussi le mot lumière – la vitesse de la lumière (la fulguration) – qui donnent une tension extrême à ces textes.

« Je rapproche ce thème de l’apparition : épiphanie, création, naissance, l’être est saisi quand il apparaît ou disparaît beaucoup mieux que lorsqu’il se maintient. »

Roland Barthes lui écrivait en 1961 : « vos livres sont émouvants, sans les moyens conventionnels de l’émotion ; ils existent terriblement, que peut-on dire de plus d’un langage ! ».

Ces textes sont comme des gestes d’écriture maintenant parfaitement dépliés. Ils sont pour nous des documents précieux et des œuvres exemplaires, d’une très grande liberté.
Ils sont aussi un élément de mesure pour la production littéraire actuelle.