Le partage des eaux

Le partage des eaux

Une tentative de narration à partir d’images extraites de films vidéo réalisés le long de l’estuaire de la Gironde. Il présente différentes séquences photographiques qui sont autant d’histoires. Photographies en couleurs.

15,00€

En stock

Information Complémentaire

Poids 104 g
Dimensions 12 x 17 cm
Collection

Poésie contemporaine

Date de parution

avril 2003

Nombre de pages

60

ISBN

2-915232-02-4

ean

9782915232028

Description du produit

Issu d’une résidence croisée, artistique et littéraire, organisée par l’association bordelaise Permanences de la littérature, cet ouvrage est le résultat d’un travail associant la photographie et le texte littéraire dans une création à deux voix. Parcourant ensemble les abords de l’estuaire de la Gironde, l’écrivain Marie Borel et le photographe Jean-Christophe Garcia ont travaillé sur le thème de la frontière. Les deux ouvrages, même s’ils participent de la même histoire, fonctionnent de manière autonome.

Le partage des eaux rassemble l’ensemble des photographies capturées lors de la résidence présentées de manière à fonder de la fiction par l’image.
Trompe-loup, de Marie Borel est un récit qui présente deux formes d’écriture dont l’une est fiction tandis que l’autre, plus autobiographique, est un mélange de notes, souvenirs, réflexions. Il arrive que ces deux écritures distinctes s’entremêlent à la lecture, de même la Gironde, entité à part entière, est l’espace où se rencontrent des eaux étrangères. Marie Borel utilise la citation comme matière première et les agence afin de recréer des textes plus personnels.

Jean-Christophe Garcia  vit et travaille en Aquitaine. Artiste photographe et auteur de films, enseignant à l’École nationale supérieure de l’architecture et du paysage de Bordeaux, il est présent dans la collection d’œuvres photographiques de la Caisse des dépôts et consignations, aujourd’hui au Musée national d’art moderne (Centre Pompidou), et dans plusieurs collections publiques de la région Aquitaine : Musée d’Aquitaine à Bordeaux, Artothèque de Pessac – Les arts au mur, Artothèque départementale de la Gironde.
Le regard de Jean-Christophe Garcia se donne comme la forme concrète d’une épreuve d’un monde qui semble se concevoir plus que jamais par l’image optique. Ses photographies ne cherchent pas à rivaliser avec l’existence et la signification des choses. Elles en sont une ombre, une trace et une coupe saisies dans un instant quelconque de leur devenir. C’est un geste neutre qui préside à la réalisation des images. Ces images se proposent à la subjectivité du spectateur et offrent les conditions d’une objectivité possible.