Gymnastiques d’étendues

Gymnastiques d’étendues

Auteur: .

Pour Richard Martel, poète, artiste de l’art action et de la performance, la création est vécue comme un élément de perturbation et d’interrogation dans l’univers standardisé de la culture. Gymnastiques d’étendues est à la fois une poésie philosophique et une philosophie poétique.

20,00€

En stock

Information Complémentaire

Poids 215 g
Dimensions 16 x 17 x nc cm
Collection

Poésie sonore

Date de parution

juin 2009

ISBN

978-2-915232-19-6

ean

9782915232196

Durée

22 minutes

Description du produit

coffret audio (1 CD + livre)

Ce texte, dédié à sa mère, Laure-Alice Fortin, fut écrit au rythme de trois pages par jour, à partir du 2 août 1998, pendant trente jours, pour honorer son quatre-vingtième anniversaire. C’est le 1er ouvrage que Richard Martel publie en France et c’est le 1er ouvrage qu’il publie en tant que poète. La bande sonore (inédite) a été composée spécialement pour le texte, par les musiciens québécois Dominique Dubois, et Guy Belley. Perdure alors l’acte d’écrire, comme un éclaircissement solidaire suave et situé. Les émanations de l’interdisciplinarité en rapport aux phénomènes ordinaires sont des esquimaux dans des verres de métal. Il n’y a de longitude qu’objectale, ruban de soi alourdi du clignement des yeux ; comme un gros épouvantail, démesuré. Performeur et poète québécois, Richard Martel utilise, tel un art total, les voies de l’écriture, de la scène, du son et de l’engagement corporel comme une activité comportementale poétique, une posture qui se veut « performative » impliquant autant le public que les institutions. C’est par ces différentes approches, qu’il a élaboré au fil du temps ce qu’il nomme une « défarination du langage ».